Centre de prévention du suicide de Québec

Une suicide s'est produit? Y'a des solutions Allume.org logo de Facebook

Besoin d’aide?1 866-APPELLE(1 866-277-3553)

 
 
 
 
Accueil > Suicide et comportement d’automutilation chez les jeunes

Suicide et comportement d’automutilation chez les jeunes

 

Toujours dans le cadre de la Semaine nationale de prévention du suicide, le CPS de Québec offrait un atelier jeudi le 5 février, à l’université Laval, dans une salle remplie d’intervenants de la région. L’atelier, intitulé « Les comportements d’automutilation chez les jeunes », a été présenté par Geneviève Dufour et Éric Trudel, intervenants du Centre jeunesse de Québec – Institut universitaire.

 

L’atelier nous aide à concevoir que le geste d’automutilation a une fonction pour la personne qui le pratique. Il est important de comprendre pourquoi elle agit ainsi afin de mieux intervenir auprès d’elle. Pour la personne qui s’automutile, c’est le meilleur moyen qu’elle a trouvé pour gérer sa situation.

 

Selon les conférenciers, il y a une différence entre s’automutiler et vouloir se suicider. C’est l’intention derrière les gestes automutilatoires qui doit être explorée : vouloir mourir; vouloir faire diminuer une tension; déplacer la douleur psychologique vers une douleur physique; exprimer en geste ce qui ne peut être exprimé en mots; s’infliger une punition; etc. Il s’agit dans tous les cas de l’expression d’une souffrance qui doit être adressée et qui peut faire augmenter les risques de suicide.

 

 

Voir toutes les nouvelles »