Nouvelles

Lancement de la campagne majeure de financement

Québec, le mercredi 6 février 2019 – Dans le cadre de la Semaine nationale de prévention du suicide, la Fondation du Centre de prévention du suicide de Québec (CPSQ) lance ce matin officiellement sa campagne majeure de financement en présence de nombreux invités, dans les bureaux de Québec de Cain Lamarre. Cette campagne, coprésidée par Mario Albert, vice-président exécutif de La Capitale – Assurance collective, François Dion, président et chef des opérations de Levio, et Sylvie Paquette, Administratrice de sociétés certifiée (ASC), membre du conseil d’administration d’Intact Corporation financière et de la Fondation de l’Université Laval, a déjà à ce jour permis d’amasser plus de 1 M$ et vise un objectif final de 2 M$ en donations d’ici 2023.

Parce qu’il est démontré que la prévention du suicide sauve des vies, le CPSQ et sa Fondation sollicite par cette campagne l’aide précieuse et essentielle du public pour poursuivre sa mission et faire diminuer, encore, le taux du suicide dans la région de la Capitale-Nationale. Le suicide représente un fléau d’envergure dans la société québécoise. Le suicide n’a pas d’âge ni de statut économique ou social. À Québec seulement, on compte maintenant un suicide tous les trois jours, et sept tentatives quotidiennement. Comme un suicide en est toujours un de trop, le CPSQ et sa Fondation ont besoin de l’appui du public afin de poursuivre leur mission et faire diminuer drastiquement ce taux alarmant.

« Au-delà du financement, si cette campagne peut permettre aux gens en détresse de la région de Québec d’entendre parler du CPSQ et d’apprendre que nous somme la ressource mandatée par le ministère de la Santé et des Services sociaux pour les aider concrètement ici, nous aurons atteint un de nos objectifs les plus importants », souligne Lynda Poirier, directrice du CPSQ.

La campagne 2018-2023 de la Fondation du CPSQ permettra notamment d’amasser l’argent nécessaire afin d’augmenter le déploiement de différents programmes de prévention auprès des publics les plus à risque, particulièrement les hommes et les jeunes, en plus d’assurer la formation de 580 sentinelles par année, dont le rôle est notamment de détecter la détresse des individus afin de les référer au CPSQ. La campagne a également pour objectif de soutenir encore davantage les endeuillés, en plus d’assurer l’amélioration du parc informatique du CPSQ, afin d’intégrer le plus efficacement possible les nouvelles technologies en prévention du suicide.

La campagne 2018-2023 est pilotée par un cabinet de campagne composé de :

  • Miguel Yargeau, gestionnaire de portefeuille, planificateur financier et conseiller en régimes de retraite chez Brassard Goulet Yargeau
  • Claude Côté, avocat chez Cain Lamarre
  • Jean Gamache, président d’Assurances Jean Gamache Inc.
  • Richard Gauthier, avocat chez Cain Lamarre
  • Michel Gervais, O.C., O.Q., PhD, conseiller principal chez BNP Performance Philanthropique
  • Christian Goulet, B.A.A., conseiller stratégique chez Levio
  • Alex Létourneau, B. Ps., DESS, directeur du développement et des opérations chez Provalence
  • Marie-Claude Lévesque, LL.M., associée fiscalité chez KPMG
  • Frédéric Maltais, avocat chez Morency avocats
  • Lynda Poirier, M.S.S., directrice générale du CPSQ
  • André Simard, M.A.T.D.R., ingénieur retraité
  • Patrick St-Hilaire, B.A.A., vice-président d’Edgenda

 
DE PRÉCIEUX DONATEURS
À ce jour, de nombreux donateurs se sont déjà impliqués auprès de la campagne, ce qui permet d’annoncer aujourd’hui que la moitié des fonds nécessaires pour atteindre l’objectif visé a été amassé. La Fondation du CPSQ tient à remercier ces premiers donateurs, soit Sylvie Paquette, Industrielle Alliance, Cain Lamarre, Levio, Desjardins et la Caisse de Québec, La Capitale assurances et services financiers, les Sœurs de la Charité de Québec, et plusieurs donateurs anonymes.

PARLER DU SUICIDE SAUVE DES VIES
En plus de sensibiliser un maximum d’acteurs et de stimuler leur engagement, la campagne a également pour objectif d’encourager la demande d’aide et favoriser la prise de parole. « Le slogan Parler du suicide sauve des vies rappelle qu’il est nécessaire de parler pour agir en prévention du suicide, tant individuellement que collectivement. C’est en laissant place au dialogue et en étant à l’écoute qu’il sera possible de renforcer le filet humain et bâtir des communautés sans suicide », commente Lynda Poirier, directrice générale du CPSQ.

Crédit photo : Daniel Abel

Je veux m'impliquer

Il existe plusieurs façons de contribuer

En savoir plus

I want to donate

Ç'est ensemble que nous pouvons agir

En savoir plus

Des questions?

Des commentaires?

Nous ne faisons aucune intervention en prévention du suicide par courriel.

Si vous vivez une situation de détresse,
veuillez nous appeler au 1 866-APPELLE (1 866 277 3553)